Après l'abdication de Napoléon 1er, la chute de l'empire et la restauration de la royauté avec Louis XVIII,  tous les militaires des armées napoléoniennes furent démobilisés . Ils devaient rendre les armes ( sabres, fusils ), les uniformes et tous les équipements militaires. Après avoir été glorifiés dans toute l'Europe, les soldats fidèles à Napoléon n'ont pas voulu rendre leurs armes et équipements et les ont cachés.     
En juin 1817, après l'échec de l'insurrection bonapartiste de la région lyonnaise , à laquelle des Savignois prirent une part active et des répressions qui s'ensuivirent ces uniformes et matériels devinrent encore plus     
précieux et plus soigneusement cachés au sein des familles. Le 12 août 1857, Napoléon III décide d'accorder une médaille dite de Ste Helene, accompagnée d'une pension àtous les militaires des armées de terre et de mer qui ont combattu sous les drapeaux de la France de 1792 à 1815.     
En 1858, a Savigny, la troupe viendra rendre les honneurs à ces derniers survivants à l'occasion de la fête patronale de Pentecôte. Ces vétérans se voyant reconnus, pour fêter cette événement  ils purent ressortir armes, équipements et habits cachés pour défiler.Tous les ans, à l'occasion de la fête patronale de Pentecôte, des Savignois assistés des médaillés de Sain Bel vont continuer à perpétuer cette tradition jusqu'aux années 1960 avec un traditionnel défilé, en chantant :      
                                                    La Saporaille était née.     
Depuis 3 ans, un petit groupe a renoué avec le passé et fait revivre cette ancienne tradition. Cette équipe se compose de 15 sapeurs, 1 hussard à cheval, 3 serveurs qui défile au son du tambour, ponctué de chants révolutionnaires et d'empire. Le défilé se termine par des tirs de fusil et canon, accompagnés du "petit verre " de l'amitié.     
En 2012 nous avons participés à la fête de la cerise de Bessenay, aux journées du patrimoine     
au fort du Paillet, à la braderie de Sain Bel, … .     
En 2013, nous avons eu le plaisir d'accueillir 4 jeunes, avec eux nous avons organisé une grande     
rencontre "air soft ". Nous avons été présent à la brocante de Sain Bel , et au fort du Paillet, …     
En 2014, Le 1 février nous étions présent à Limonest, le 15 février à Charbonnière, le 21 février à Dardilly, le 6 septembre à la bocante de Sain Bel ainsi qu'aux journées du patrimoine au fort du Paillet et à l'inauguration à Lissieu d'une stèle rappelant la bataille napoléonienne de 1814     
Nous préparons une participation de 2 jours aux fêtes du fort de Joux ( Jura), ainsi qu'un jeu "air soft" avec les 4 jeunes qui sont venu grossir nos effectifs.    
     La Saporaille continue ses recherches sur la chute de l'avion américain tombé le 8 septembre 1944, afin d'inaugurer une stèle à la mémoire de cet aviateur. Si vous avez des documents ou des témoignages a nous communiquer, faite comme Mr Lavigne Jacques (88 ans) n'hésitez pas à nous contacter afin que nous puissions connaitre le nom de ce pilote.     
  Venez nous rejoindre pour partager nos passions et un bon moment de convivialité. 

          Pour nous joindre :     "  cliquez sur l'onglet contact de la page d'accueil  "